Construction : quels engins de terrassement choisir ?

engin de terrassement

Tous travaux de construction débutent par le terrassement. Le travail consiste à modifier le terrain existant en remblai ou en déblai. Une étape à ne pas manquer pour avoir une bonne fondation. D’ailleurs, la surface a besoin d’être mise à plat avant d’y bâtir un immeuble. Pour les travaux moins importants, on peut se contenter des pelles, des pioches et des brouettes. Si on veut plus d’efficacité et de rapidité, les engins de terrassement doivent entrer en scène. Mais lequel choisir ?

La pelleteuse ou excavatrice

La pelleteuse est la première machine dont on ne peut pas se passer lors d’un terrassement. On la reconnaît par son long bras suivi de tourelle qui peut tourner à 360°. L’excavatrice à pneu est l’engin idéal s’il faut des déplacements sur goudron. Celle sur chenille est plus adaptée aux grands travaux de terrassement grâce à son taux de pression important sur le sol (plus stable). Pour les sentiers modestes et en zone urbaine, les mini-pelles peuvent faire l’affaire. Cette dernière est majoritairement utilisée pour le déblaiement.

Le rôle de ces machines consiste à creuser des trous ou des fondations. La pelle mécanique hydraulique peut remonter les terres en surface. Bref, c’est l’engin qui sert à extraire, à nettoyer, à débarrasser et à démolir. La décapeuse peut remplacer la pelleteuse pour un terrassement de masse. Par contre il n’est pas très autonome (à pousser par un bulldozer). Quel que soit l’appareil, un professionnel maîtrisant le domaine est recommandé pour réaliser des travaux de terrassement.

Le chargeur (ou la chargeuse) et la tractopelle

Le chargeur est aussi très populaire dans le domaine du terrassement. Il est reconnaissable par le godet qui se place sur l’avant. Comme la pelleteuse, il existe sur chenille ou sur pneu avec des roues imposantes. On s’en sert généralement pour transporter et déplacer une quantité énorme de matériaux d’un point à un autre. En même temps, il exécute bien la fonction de déblayage et de remblayage. La benne de grande taille permet de dégager les aires traitées en transportant les débris, les roches et sables, etc.

La tractopelle est un engin deux en un. Elle est munie de chargeur en avant et de pelleteuse en arrière. Il prend donc à lui seul les fonctions de l’excavatrice et de la chargeuse. La machine est équipée de béquilles ou de stabilisateurs, car côté pelle, elle creuse au-dessous de niveaux de sol tout en restant immobile. On les trouve souvent dans les sentiers urbains et les petites constructions. C’est le matériel idéal pour le terrassement d’un projet de résidence de petite taille.

Le bulldozer et l’aspiratrice excavatrice

Pour un terrassement, on réalise souvent trois actions : le transport des matériaux, la mise en œuvre et l’extraction. Avant de choisir un engin, l’idéal c’est de bien définir les travaux. Le bulldozer peut aussi servir à niveler ou à déplacer les matériaux. Sa puissance est appréciée pour les travaux de grande envergure. Son rôle consiste à aplatir les surfaces, à nettoyer la terre végétale, à opérer le réglage du sol pour le stabiliser, à faire le défonçage du terrain…

Côté extraction, l’aspiratrice excavatrice ou camion aspirateur enlève efficacement les terres grâce à son aspirateur géant à tête rotative. Elle est peu populaire, mais sa productivité et son risque faible d’endommager les réseaux enterrés sont ses grands avantages. Elle résiste même dans les zones difficiles d’accès. D’ailleurs, avec le gain de temps, on économise sur la location qui est comptée par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *