Confort thermique : le choix du bon système de chauffage

Les maisons nous servent de refuge contre le froid, la chaleur, le vent et la pluie. Mais pour concevoir une telle enveloppe afin d’assurer le confort de ses occupants, il faut tout de même connaître la clé du maintien au chaud. Trouvez ici le système de chauffage adapté à votre résidence.

Les petites rénovations

Lorsque la durée de vie de la chaudière dépasse 20 ans, elle vaut vraiment la peine d’être remplacée ! La consommation d’énergie peut être réduite de 30 %. Si vous êtes plus jeune, nous utiliserons l’avantage d’entretien pour vérifier l’efficacité de la combustion. Moins de 90 % valent la peine de remplacer le système. Cela dépend notamment du prix de la nouvelle chaudière, du coût d’installation et du prix du combustible. N’hésitez pas à consulter chaleurconception.be pour plus d’informations.

Si vous n’améliorez pas l’isolation de la maison, mais remplacez simplement la chaudière, c’est simple : désormais, seules les chaudières à condensation sont autorisées. Exception : si toutes les chaudières du bâtiment sont des chaudières « sans condensation », les chaudières à condensation ne peuvent pas être installées.

Dans le processus de rénovation, il se peut que nous ne puissions pas remplacer les radiateurs traditionnels par des radiateurs à basse température. Même sans radiateur basse température, une chaudière à condensation peut faire économiser beaucoup d’argent : avec le bon réglage, la chaudière pourra condenser 75 % du temps pendant la saison de chauffage.

Les grosses rénovations ou nouvelles constructions

Nous utilisons généralement des rénovations majeures pour améliorer l’effet d’isolation, et pouvons même reconsidérer l’ensemble du système de chauffage. Au fur et à mesure que la demande de chauffage diminue, nous pouvons choisir un système « basse température » avec moins de puissance et utiliser pleinement les énergies renouvelables. La nouvelle structure facilite le choix de la meilleure solution de chauffage et d’eau chaude. Dans tous les cas, une personne choisit l’un ou l’autre système en fonction de la performance énergétique de sa maison.

Une maison à basse consommation

Pour chauffer des maisons basses consommation, il nous faudra 30 à 60 kWh/an/m2. Par conséquent, nous pouvons avoir besoin du chauffage central. Vous pouvez envisager toutes les possibilités selon vos préférences (plancher chauffant, murs, radiateurs), l’envie d’utiliser des énergies renouvelables (bois, solaire) et le confort que vous souhaitez.

Une maison à très faible consommation

Dans les maisons à très faible consommation d’énergie, le chauffage est rarement consommé : de 15 à 30 kWh/an/m². Selon la configuration du bâtiment (y compris la détermination du sens d’acquisition de l’énergie solaire), cela peut même se faire sans chauffage central. Dans ce cas, le système de chauffage du premier étage est suffisant et la ventilation mécanique assure la distribution de la chaleur dans tout le bâtiment.

Une maison passive

Dans les maisons passives, seulement 15 kWh/an/m² de chauffage sont nécessaires au maximum. Cela élimine le besoin d’un système de chauffage central. Même par temps très froid, le chauffage basse puissance du premier étage est suffisant pour assurer une température confortable. L’eau chaude sanitaire peut être produite par des chauffe-eau solaires. L’eau chaude et/ou le chauffage sont fournis par des chaudières à condensation, des poêles à pellets et même une résistance électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *