Installer une pompe à chaleur : comment éviter les pièges courants ?

La popularité des pompes à chaleur a connu une importante hausse au cours des récentes années. Les motifs qui justifient cette tendance sont bien nombreux, et le premier est l’énergie renouvelable dont se servent ces appareils. En plus d’être économiques, ils sont également écologiques. Choisir d’installer une pompe à chaleur dans votre ménage peut vous faire bénéficier de nombreuses aides. Voici quelques-uns des meilleurs conseils pour éviter les pièges. 1. Bien choisir son artisan Pour ne pas se faire avoir, il est important de travailler avec un professionnel qualifié. Son choix peut se faire par les recommandations de votre entourage, ce qui est quand même l’idéal. Des proches ont certainement fait appel à un professionnel qui les a satisfaits. Cela peut être une bonne base pour également faire votre choix. Cliquez ici pour découvrir une entreprise que vous pourrez contacter pour l'installation de votre pompe à chaleur. Il est recommandé de ne pas vous appuyer sur les entreprises qui démarchent par téléphone. Un spécialiste sait qu’il est nécessaire de faire une étude technique, afin de vérifier les besoins en chauffage ou en eau chaude. Demandez également plusieurs devis, afin de mieux comparer les différentes offres que vous aurez. 2. Privilégier un professionnel certifié RGE Vous avez tout intérêt à choisir un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Faire appel à un artisan certifié vous garantit d’être en face d’une personne ayant les compétences techniques pour ces travaux. Dans le cas d’une installation de pompe à chaleur, un professionnel RGE détiendra le label QUALIPAC. Par ailleurs, vous ne pourrez bénéficier des aides pour travaux de rénovation énergétique qu’avec des artisans RGE. Avant toute signature de devis, il faudra impérativement faire les différentes démarches pour profiter de ces aides. Vous pourriez être orienté par les professionnels dans ces différentes démarches. Cependant, la certification n’est pas sans failles. Vous n’avez donc aucune assurance en ce qui concerne le sérieux de l’entreprise que vous auriez choisie. Prenez le temps de vous renseigner à propos de la réputation, et des précédents chantiers. 3. Les aides relatives à l’installation d’une pompe à chaleur Les primes varient selon la nature de la pompe à chaleur choisie, et aussi le niveau de revenus du ménage. Pour une mise en place d’un modèle air/eau dans un ménage aux revenus très bas, vous pourriez bénéficier de : 4000 euros de MaPrimeRénov’ ; 4300 euros avec les dispositifs des CEE. Installer une PAC géothermique ou solarothermique dans un ménage aux revenus intermédiaires peut porter la prime à plus de 6700 euros. Pour avoir une idée précise de l’aide à laquelle vous pourrez prétendre, utilisez un simulateur d’énergie. 4. Connaitre un peu les pompes à chaleur Vous n’êtes pas obligé d’être incollable sur les pompes à chaleur comme un professionnel. Cependant, maitriser certaines notions de base vous évitera de vous faire avoir. Vous pourrez ainsi être plus critique au moment du choix de l’appareil, jusqu’à sa mise en place. Évidemment, vous devez pouvoir faire la différence entre les modèles de pompes à chaleur qui existent. Chacune d’elles possède ses particularités à savoir : La pompe à chaleur air-air ; La pompe à chaleur air-eau ; La pompe à chaleur géothermique. Une variation des prix s’observe, tout comme celle des différentes primes gouvernementales.

La popularité des pompes à chaleur a connu une importante hausse au cours des récentes années. Les motifs qui justifient cette tendance sont bien nombreux, et le premier est l’énergie renouvelable dont se servent ces appareils. En plus d’être économiques, ils sont également écologiques. Choisir d’installer une pompe à chaleur dans votre ménage peut vous faire bénéficier de nombreuses aides. Voici quelques-uns des meilleurs conseils pour éviter les pièges.

1. Bien choisir son artisan

Pour ne pas se faire avoir, il est important de travailler avec un professionnel qualifié. Son choix peut se faire par les recommandations de votre entourage, ce qui est quand même l’idéal. Des proches ont certainement fait appel à un professionnel qui les a satisfaits. Cela peut être une bonne base pour également faire votre choix. Cliquez ici pour découvrir une entreprise que vous pourrez contacter pour l’installation de votre pompe à chaleur.

Il est recommandé de ne pas vous appuyer sur les entreprises qui démarchent par téléphone. Un spécialiste sait qu’il est nécessaire de faire une étude technique, afin de vérifier les besoins en chauffage ou en eau chaude. Demandez également plusieurs devis, afin de mieux comparer les différentes offres que vous aurez.

2. Privilégier un professionnel certifié RGE

Privilégier un professionnel certifié RGE
Vous avez tout intérêt à choisir un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Faire appel à un artisan certifié vous garantit d’être en face d’une personne ayant les compétences techniques pour ces travaux. Dans le cas d’une installation de pompe à chaleur, un professionnel RGE détiendra le label QUALIPAC. Par ailleurs, vous ne pourrez bénéficier des aides pour travaux de rénovation énergétique qu’avec des artisans RGE.

Avant toute signature de devis, il faudra impérativement faire les différentes démarches pour profiter de ces aides. Vous pourriez être orienté par les professionnels dans ces différentes démarches. Cependant, la certification n’est pas sans failles. Vous n’avez donc aucune assurance en ce qui concerne le sérieux de l’entreprise que vous auriez choisie. Prenez le temps de vous renseigner à propos de la réputation, et des précédents chantiers.

3. Les aides relatives à l’installation d’une pompe à chaleur

Les primes varient selon la nature de la pompe à chaleur choisie, et aussi le niveau de revenus du ménage. Pour une mise en place d’un modèle air/eau dans un ménage aux revenus très bas, vous pourriez bénéficier de :

  • 4000 euros de MaPrimeRénov’ ;
  • 4300 euros avec les dispositifs des CEE.

Installer une PAC géothermique ou solarothermique dans un ménage aux revenus intermédiaires peut porter la prime à plus de 6700 euros. Pour avoir une idée précise de l’aide à laquelle vous pourrez prétendre, utilisez un simulateur d’énergie.

4. Connaitre un peu les pompes à chaleur

Connaitre un peu les pompes à chaleur
Vous n’êtes pas obligé d’être incollable sur les pompes à chaleur comme un professionnel. Cependant, maitriser certaines notions de base vous évitera de vous faire avoir. Vous pourrez ainsi être plus critique au moment du choix de l’appareil, jusqu’à sa mise en place. Évidemment, vous devez pouvoir faire la différence entre les modèles de pompes à chaleur qui existent. Chacune d’elles possède ses particularités à savoir :

  • La pompe à chaleur air-air ;
  • La pompe à chaleur air-eau ;
  • La pompe à chaleur géothermique.

Une variation des prix s’observe, tout comme celle des différentes primes gouvernementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *